Les Résidences royales des Savoie | Esplora | La Venaria Reale

Les Résidences royales des Savoie

Turin s’enorgueillit de palais et châteaux d’une très grande valeur historique et artistique, la Couronne de Délices des Savoie.

Château d’Agliè

Turin s’enorgueillit de palais et châteaux d’une très grande valeur historique et artistique, et l’ensemble urbain et architectural cohérent qu’ils composent semble encadrer la ville : la Couronne de Délices des Savoie. C’est ainsi qu’on avait baptisé à l’époque cet ensemble de somptueuses demeures princières qui surgirent autour de la capitale entre le XVIe et le XVIIe siècle. Lieux d’agrément et de loisirs, elles étaient aussi des centres de pouvoir dont la cour de Savoie se servait pour contrôler le territoire.

Il s’agissait en tout d’une quinzaine de constructions grandioses ornées de jardins et d’œuvres d’art, qui pouvaient rivaliser de beauté et majesté avec d’autres fastueuses résidences royales européenne de la même période. Certaines tombèrent en désuétude, furent définitivement abandonnées et finirent par disparaître (comme par exemple le Parc Royal ou le Château de Mirafiori). Mais par bonheur la majeure partie d’entre elles sont arrivées jusqu’à nous et représentent des biens en série de tout premier ordre dans le paysage culturel, à tel point que l’UNESCO les a inscrits sur sa Liste du Patrimoine mondial.

Dans ce groupe de monuments, la Venaria Reale se détache par la magnificence. Avec les 80 000 mètres carrés du Palais, les 60 hectares des Jardins, les 3 000 hectares clos et protégés du Parc de La Mandria et le Bourg ancien adjacent, ce complexe monumental du milieu du XVIIe siècle constitue un « unicum » environnemental et architectural qui atteint le summum du baroque européen.

Avec la Venaria, d’autres Résidences royales majeures sont à signaler, comme l’imposant Château de Moncalieri, qui exerce une grande fascination du haut de son site sur la colline turinoise ou, toujours près de Turin, le Pavillon de chasse de Stupinigi, lui aussi avec un grand charme, une demeure d’une extraordinaire valeur artistique enrichie par les intérieurs spectaculaires conçus par le génie de Filippo Juvarra. Avec leurs parcs et leurs collections, également le majestueux Château d’Agliè, dans le Canavais, et celui de La Mandria, près du Palais de Venaria, sont l’un et l’autre des écrins, dont les trésors évoquent des épisodes des différentes époques historiques jusqu’au début du XXe siècle.

Les Résidences royales des Savoie sont proposées comme un ensemble unique, une nouvelle « destination exotique » du tourisme italien, à visiter absolument pour vivre une expérience culturelle différente, sans cesse renouvelée : elles méritent qu’on leur réserve au moins un week-end, pour passer des moments agréables et intéressants au milieu de beautés naturelles et historiques, pourquoi pas agrémentés par l’énorme richesse gastronomique et œnologique de leurs terroirs.

Partager